RDC-Assemblée générale de l’ONU : Félix Tshisekedi plaide pour l’économie de son pays et de l’Afrique après les conséquences économiques causées par la Covid-19 sur le continent


21 septembre 2021

Le Président de la République Démocratique du Congo et Président en exercice de l’Union Africaine, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a prononcé son discours le mardi 21 septembre 2021 du haut de la tribune de l’Organisation des Nations Unies (ONU), en marge de son 76ème sommet de l’Assemblée générale qui se tient à New York aux États-Unis d’Amérique. L’allocution de Félix Tshisekedi a tourné autour des nombreux points majeurs d’actualité internationale, notamment la pandémie de la Covid-19 et ses conséquences. Il a pour cela fait des propositions-solutions quant à ce.

« La Covid-19 a eu également une incidence ou conséquence négative sur l’économie des pays, notamment pauvres pour la plupart africains. Et il faut en même temps combattre la pandémie et soutenir l’économie des nations », a déclaré Félix Tshisekedi.

Le Chef de l’Etat congolais et Président de l’U.A a plaidé pour la reconnaissance de la communauté internationale de la fabrication locale en Afrique des médicaments.

« C’est ici le lieu de lancer un appel à la communauté internationale pour soutenir le projet de création de l’agence africaine des médicaments », a indiqué Félix Tshisekedi.

Le représentant légal actuel de la communauté africaine a, en outre, remercié tous les partenaires qui ont apporté leur appui aux efforts de son continent dans la lutte contre la pandémie à Covid-19.

Il sied d’indiquer que la pandémie du coronavirus a provoqué également des conséquences négatives énormes sur l’économie des pays du monde, notamment africains. Pour cela, Félix Tshisekedi a ainsi intercédé en faveur de l’aide des pays développés, aux pays pauvres africains.

« Les économies africaines ont grandement besoin de se redresser. ...c’est pourquoi, l’Union Africaine salue toutes initiatives portant sur le financement des économies africaines affectées par la Covid-19 notamment celles du G20, sur la suspension du service de la dette et du cadre commun pour la restructuration de la dette, celle du sommet de Paris du 18 mai 2021 qui a lancé l’idée d’un new deal, celles du 4ème sommet du pacte G20 pour l’Afrique, de la reconstitution ambitieuse des ressources de l’IDA-20 et surtout de la nouvelle allocation des 650 milliards de dollars américains des droits des tirages spéciaux, au fonds du FMI pour répondre aux besoins des financements des économies des pays en difficulté par suite de la pandémie », a relevé Félix Tshisekedi.

En tant que Président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi n’a pas également omis de plaider pour son pays sur la même thématique économique.

« La République Démocratique du Congo plaide pour l’accélération de mise à disposition effective des ressources par le FMI, sans oublier l’impératif d’alléger la dette des pays africains et de matérialiser toutes les promesses faites à l’Afrique en compensation des sacrifices consentis, afin de préserver l’humanité contre le réchauffement climatique », a sollicité Félix Tshisekedi.

Il sied de relever que le discours du Chef de l’Etat congolais et Président en exercice de l’Union Africaine a été prononcé à la première journée de l’ouverture de l’Assemblée générale de l’ONU qui tourne autour du thème : "miser sur l'espoir pour renforcer la résilience, afin de se relever de la Covid-19, reconstruire durablement, répondre aux besoins de la planète, respecter les droits des personnes et revitaliser l'organisation des Nations Unies".

La Rédaction

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article