RDC-Assemblée générale de l’ONU : Tina Salama porte-parole de la présidence dévoile à l'avance le contenu du discours de Félix Tshisekedi 


21 septembre 2021

Le Président de la République Démocratique du Congo, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo va s’exprimer mardi 21 septembre 2021 du haut de la tribune des Nations-Unies à New York, en marge de la 76ème session de l’Assemblée générale de l’organisation des Nations Unies, axée autour du thème :  "miser sur l'espoir pour renforcer la résilience, afin de se relever de la Covid-19, reconstruire durablement, répondre aux besoins de la planète, respecter les droits des personnes et revitaliser l'organisation des Nations Unies". Le Chef de l’Etat congolais prendra la parole en 11è position, ce qui correspond à 14H, heure de New York City, soit à 19H, heure de Kinshasa. Selon Tina Salama, Porte-parole adjointe de la présidence de la République, Félix Tshisekedi abordera plusieurs sujets dans son discours.

« Le Chef de l’Etat congolais Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo dans son discours va bien évidemment revenir sur la pandémie, il va parler de la résilience, de la relance des économies africaines postpandémie. Il va également parler en tant que Président de l’Union Africaine de l’équité dans la distribution des vaccins. Alors, il y a un autre problème, on va dire thématique qui concerne le monde entier, c’est le réchauffement climatique. Et la RDC comme vous le savez, a un rôle très important à jouer et compte l’assumer pleinement. Donc il sera question de parler environnement, également sur la tribune des Nations Unies, mais le discours du Chef de l’Etat va également aller dans le sens des droits de l’homme. Des avancées ou progrès qui a eu dans les droits de l’homme. Aussi la promotion genre on va dire et jeune, parce que depuis que le Président est à la tête de la RDC, tout le monde l’a remarqué ce que, il y a vraiment une avancée dans la lutte des inégalités faites aux femmes. Donc il y a eu plus de 20% de femmes dans le dernier Gouvernement, et c’est une première, pas seulement dans le Gouvernement dans les Institutions, on va également parler de la promotion des droits des femmes », a dévoilé Tina Salama.

La Rédaction

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article