RDC-Conseil des Ministres : L’épidémie de méningite qui frappe la province de la Tshopo inquiète le Président Félix Tshisekedi qui ordonne la mise en place d’une cellule de crise


11 septembre 2021

Le Président de la République Démocratique du Congo Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a présidé le vendredi 10 septembre 2021, le 19ème Conseil des Ministres par visioconférence. Parmi les points de sa communication rapportée par le Ministre de la communication et Porte-Parole du Gouvernement Patrick Muyaya, le Chef de l’Etat congolais a manifesté ses vives inquiétudes au sujet de l’épidémie de méningite qui a surgi dans le territoire de Banalia situé dans la province de la Tshopo, présentant un taux élevé de mortalité des cas rapportés. Le Commandant suprême a instruit le Ministre de la santé publique à prendre des précautions nécessaires pour endiguer sa propagation.

« De l’épidémie de méningite dans la province de la Tshopo. Cette épidémie se caractérise par un taux de mortalité avoisinant 50% de décès des cas rapportés. En raison de la gravité de la situation, le Président de la République, a instruit le Ministre de la santé publique à prendre toutes les dispositions pour contenir cette épidémie de méningite, interrompre sa chaîne de transmission dans la province de la Tshopo, et ainsi éviter, qu’elle se propage dans les autres provinces et les pays limitrophes », a dit le Président de la République rendu par le Porte-parole du Gouvernement Patrick Muyaya.

Le Chef de l’Etat congolais a également appelé le Premier Ministre à mettre en place une cellule de crise afin que des solutions urgentes soient trouvées.

« Le Président de la République, a invité le Premier Ministre à mettre en place une cellule de crise en vue de suivre les activités de la riposte au quotidien, et de s’assurer de l’implication effective de tous les Ministres sectoriels et services dont le concours sera jugé utile pour l’efficacité de la riposte », a donné des orientations Félix Tshisekedi rapporté par le Ministre de la communication et des médias.

Dans son intervention au cours de la réunion virtuelle du conseil, le Ministre de la santé publique, hygiène et prévention, le Docteur Jean-Jacques Mbungani Mbanda a rassuré qu’il n’était pas resté bras croisés aussitôt après être saisi de la résurgence de cette épidémie dans la province de la Tshopo. Certaines initiatives ont été prises.

« En plus des analyses des laboratoires effectuées par l’institut Pasteur qui ont relevé l’identité de l’agent causal, une équipe du Ministère de la santé a été dépêchée sur place pour apporter un appui aux autorités locales. Un plan de riposte de 2 mois a été élaboré, et l’équipe de prise en charge médicale ont été envoyée sur place. Des discussions sont en cours avec l’organisation mondiale de la santé, pour l’obtention des vaccins », a fait savoir le Docteur Jean-Jacques Mbungani relayé par le Porte-parole du Gouvernement.

La Rédaction

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article