RDC-En meeting à Butembo : Vital Kamerhe humilié par la population dans son fief électoral


28 septembre 2022

Après sa tournée politique dans certaines villes au Grand-Nord de la république, l'ancien Directeur de cabinet du Chef de l'Etat et Président du parti politique Union pour la nation congolaise (UNC), Vital Kamerhe a été boudé par la population de Butembo. Cette population de son fief a exigé à Vital Kamerhe en scandant de rembourser les 57 millions de dollars américains détournés du projet dit de 100 jours et les 15 millions de dollars américains détournés dans la rétro-commission des pétroliers. « Nous voulons tous la paix, mais on ne peut pas avoir la paix avec des détournements », comme témoignait leurs banderoles. Tout a commencé à la soirée du dimanche 19 septembre 2022, quand les habitants de cette ville commerciale du Nord-Kivu, se sont constitués en bloc munis des papiers avec des écrits aussi humiliant à l'égard du Président de l’UNC, dans le but de lui rendre la monnaie de sa pièce, pour sa pure trahison au peuple congolais, à travers les deux grands détournements des deniers publics en termes de millions de dollars.

Comme si cela ne suffisait pas, Vital Kamerhe, son épouse et sa délégation ont été hués par la population qui a déclaré clairement s'inscrire en faveur de la paix, mais elle veut voir claire sur la destination des 57 millions de dollars et des 15 millions de dollars dont la responsabilité lui a été imputée. Face à cette colère populaire, Kamerhe et sa délégation ont eu la vie sauve grâce à la Police.

Rappelons que curieusement, dans son discours de 2 heures du temps tenu dernièrement dans la ville de Goma, Vital Kamerhe n’a même pas cité le nom du Président de la république Félix Tshisekedi.

A ce sujet, l’opinion se pose des questions s'il n’y a pas rupture de du CACH au sein de l’union dite sacrée. Hormis son détournement lié au projet de 100 jours du Chef de l'Etat, le Président de l’UNC a commis beaucoup d'erreurs dans le passé, difficile d'être effacées, fait remarquer un analyste politique, ce, par le contant fait sur le lieu à travers des calicots soulevés contre kamerhe, sur lesquels l’on pouvait lire : « nous refusons les instructions données par Vital Kamerhe, Julien Paluku et Serufuli par le criminel Paul Kagame ».

Tout porte à croire que cette désapprobation de la population de l’Est révèle que le Président de l’UNC commence à être vomi petit à petit par la population congolaise en général et de sa base naturelle en particulier.

« Pour que Vital Kamerhe se rachète, il doit présenter ses mea culpa public à la population congolaise », estime un autre analyste politique.

La Rédaction

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article