RDC-Entérinement du Bureau Denis Kadima à la CENI : Le Sénateur Chikez Diemu dénonce la passivité anormale de Félix Tshisekedi dans la prise de décision en tant que Chef de l’Etat et l’exhorte...


19 octobre 2021

L’entérinement des membres du Bureau de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) avec à la tête le très controversé Denis Kadima, continue à défrayer la chronique en République Démocratique du Congo dans les débats politiques des acteurs politiques notamment. À ce sujet, le Sénateur Ghislain Chikez Diemu a dénoncé la passivité incompréhensible et inconcevable du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi pour stopper l’élan du chaos qui pointe à l’horizon si rien n’est fait.

« Vous savez, dans la marche d’un pays, la vision qu’on a il faut sentir le momentum (ce qu’on appelle momentum, sous d’autres cieux on appelle ça bottom line) vous savez, vous avez joué au football ? Pour shooter sur la balle, qui vous dit qu’il faut shooter maintenant ? Vous sentez vous-même que c’est le moment, si non, la balle s’en va, vous shooter dans l’air. Je pense que c’est cet exercice-là, que le Président de la République doit avoir dans son sang. Il a loupé le départ à mon sens, il aurait pu appeler tous les congolais à la réconciliation. Ça aurait été un message très fort », a déclaré Chikez Diemu, qui a dénoncé également les nominations sous critère tribal sous-jacent : « Mais que ce que nous voyons, c’est la dislocation du pays sur beaucoup de plans. Vous pouvez aller sur la nomination des fonctions importantes, la prédominance de certaines tendances, si pas politiques, idéologiques, à tout le moins régionales, tribales mêmes je dirais. Et ça sur une vision, au niveau de magistrat suprême, c’est regrettable », a-t-il déploré.

L’élu des élus a exhorté le Président de la République Félix Tshisekedi à ne pas cautionner et valider la décision du Bureau de l’Assemblée nationale entérinant les animateurs de la CENI parmi lequel le très contesté Denis Kadima.

« Concrètement, il ne doit pas entériner cette décision. Elle est entachée de beaucoup de conflictualité, et le pays n’a pas besoin de ça. Nous avons déjà beaucoup de problèmes, je me mets à sa place, ce n’est pas facile. Mais qu'il ne nous complique pas la tâche lui-même. Est-ce que c’est clair ! C’est un petit message qu’on lui lance, il est notre frère, tout ça, je le mets dans le cadre de ce que j’appelle, loupé le botum line ça signifie le momentum (Ndlr l’occasion idéal ou le moment propice qui tombe à pic) », a tenté de dissuader le Sénateur Chikez Diemu, le Président Félix Tshisekedi.

Le législateur de la chambre haute du Parlement invite le Chef de l’Etat congolais Félix Tshisekedi à se ressaisir pendant qu’il est encore temps.

« Que ce qu’il faut faire maintenant ? Il n’est jamais tard pour mieux faire. Regardez un peu tout le monde, il y a une tension sur ce qu’ils appellent, le Bureau tantôt on l’appelle non indépendant, tantôt on l’appelle indépendant, il faut qu’il se penche sur la question-là. Si le forcing continue, c’est au désavantage du Président de la République. Parce que si le peuple dit non, faites attention. Il a encore une chance, pour se ressaisir. Il n’est jamais tard pour mieux faire », a prévenu Chikez Diemu, et d’ajouter : « Un Chef doit sentir et décider. On ne peut pas observer, comme s’il y aura quelqu’un d’autre qui va décider à notre place, c’est à lui. Mais pourquoi il se tait. Ce n’est pas normal », a-t-il martelé.

Pour rappel, le samedi 16 octobre 2021, le Bureau de l’Assemblée nationale avait fait entériner les animateurs de la CENI avec à la tête, le très controversé Denis Kadima au cours d’une plénière sous haute tension où les Députés s’étaient même rossés des coups de poing.

La Rédaction

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article