RDC-Pollution des rivières Kasaï et Tshikapa : « ...il s’agit d’un faux problème », déclare le Ministre de l’environnement angolais Jomo Fortunato qui évoque la réciprocité


08 septembre 2021

Le Ministre de l’environnement de la République d’Angola Jomo Fortunato a réagi au sujet de la pollution des rivières Kasaï et Tshikapa de la République Démocratique du Congo par des substances toxiques issues de l’entreprise diamantaire angolaise des mines, Katoka. Jomo Fortunato a rappelé également que son pays l’Angola aussi était victime de pollution des hydrocarbures en provenance de la RDC à l’époque du Zaïre sous le règne du Maréchal Mobutu. De ce fait, Luanda veut ainsi les inclure dans les discussions bilatérales qui vont se tenir le samedi 11 septembre 2021 prochain à Kinshasa.

« Au sujet de la fuite de l’entreprise Katoka, nous estimons qu’il s’agit d’un faux problème. D’ailleurs il y aura une réunion le 11 septembre prochain de la commission mixte qui rassemble les Ministres des affaires étrangères de deux pays. Précisément pour tenter de résoudre ce problème. Car de notre côté, nous avons non pas en tant que monnaie d’échange, mais il est important que la communauté internationale et nationale sache qu’il y a aussi une pollution au niveau de Matadi qui a touché le fleuve Congo. C’est-à-dire le fleuve Zaïre », a relevé Jomo Fortunato.

Le Ministre angolais de l’environnement reste tout de même optimiste quant à l’issue heureuse des négociations.

« Cela fait un moment que je dis que nous allons déboucher sur une négociation. Nos relations sont excellentes, entre l’Angola et la République Démocratique du Congo. Je suis certain que tout finira par être réglé à la table des négociations », a-t-il estimé.

La Rédaction

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article