RDC-état de siège : Le Député Masela Kiluty demande à ses collègues de soutenir l'initiative de Félix Tshisekedi pour une table ronde d'évaluation


24 mai 2022

Le Député national Masela Kiluty Zury invite ses collègues de soutenir l'initiative du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo d’organiser une table ronde afin d’évaluer l’état de siège décrété dans les deux provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. L’élu du peuple Masela a soumis à la plénière du vendredi 20 mai 2022 une motion contre le débat sur la prorogation de l'état de siège, chose que l'honorable Masela Thomas d'Aquin estime d'aucune nécessité dans la mesure où le  Chef de l’Etat a déjà initié une table ronde qui va se dérouler incessamment, laquelle devrait réunir le Gouvernement , les Députés du Nord-Kivu et de l'Ituri ainsi que toutes les personnes concernées dans les opérations sur terrain, afin de juger de l'opportunité ou non de l'état de siège à l'Est du pays.

A ce sujet, il y a lieu de retenir que la République Démocratique du Congo assiste pratiquement à la 24ème prorogation de l'état de siège, qui a fait l'objet de plusieurs débats à l'Assemblée nationale tout comme au sénat, mais sans aucun résultat favorable à l'attente des élus du peuple. Sur ce, le Chef de l'état congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo avait reçu le 4 mai 2022, son Gouvernement et la délégation des Députés élus de deux provinces concernées afin de les signifier de l’organisation d’une table ronde visant à réfléchir et lever des meilleures options afin d’éradiquer l'insécurité dans l'Est du pays.

Eu égard à ce qui précède, l'Honorable Masela Kiluty Zury Thomas d'Aquin a estimé bon de proposer à la plénière d'exclure momentanément le débat général sur la prorogation de l'état de siège, afin de soumettre leurs idées dans une table ronde convoquée incessamment par le Chef de l'état congolais.

Retenons qu'une forte majorité de ses collègues députés ont soutenu cette motion tout en votant pour la prorogation de l'état de siège dans les deux provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Et cela a été ensuite transmis au Sénat pour une seconde lecture.

Gaëlle Deviya

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article