Afrique-Du haut de la tribune de l'ONU : Félix Tshisekedi hausse le ton au sujet du coup d’Etat militaire en Guinée Conakry


22 septembre 2021

Le Président de la République Démocratique du Congo et Président en exercice de l’Union Africaine, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a prononcé son discours le mardi 21 septembre 2021 du haut de la tribune de l’Organisation des Nations Unies (ONU), en marge de sa 76ème sommet de l’Assemblée générale qui se tient à New York aux États-Unis d’Amérique. L’allocution de Félix Tshisekedi a tourné autour des nombreux points majeurs de l’actualité internationale, notamment les coups d’Etats militaires orchestrés par certains putschistes dans quelques pays africains.

De manière tacite, le Représentant légal de l’Afrique a, pince-sans-rire, condamné quelques crises politiques qui ont éclaté récemment en Afrique dans certains pays africains, faisant certainement allusion, de manière tacite, au coup d’Etat mené en Guinée Conakry par le Colonel Mamady Doumbouya.

« Ces derniers temps, des crises politiques ont éclaté dans quelques États en Afrique. Ces crises ne peuvent pas occulter les énormes progrès accomplis par la majorité des pays africains en matière de démocratie et de bonne gouvernance. Les peuples africains ne tolèreront plus des régimes militaires ou autocratiques », a déclaré d’un ton ferme Félix Tshisekedi.

Le Président en exercice de l’Union Africaine a rasséréné la communauté internationale que son continent soutient et prône l’idéologie politique qu’est la démocratie, comme système de gouvernance.

« Je voulais rassurer la communauté des nations que le processus de démocratisation reste irréversible en Afrique. Les soubresauts du moment ne sont que les avatars d’un processus démocratique laborieux certes, mais qui se construit avec le temps, et pierre par pierre », a fait remarquer Félix Tshisekedi, comme dans son pays qui prêche par exemple.

« C’est ainsi que le peuple congolais poursuit sa noble et exaltante lutte contre la dictature, l’autocratie, et les antivaleurs qui structure encore notre agir », a révélé le Chef de l’Etat congolais, tout en vantant ses actions politiques, les réformes économiques appliquées, et autres depuis son accession au pouvoir afin de combattre ces antivaleurs.

Il sied de relever que le discours du Chef de l’Etat congolais et Président en exercice de l’Union Africaine a été prononcé à la première journée de l’ouverture de l’Assemblée générale de l’ONU qui tourne autour du thème : "miser sur l'espoir pour renforcer la résilience, afin de se relever de la Covid-19, reconstruire durablement, répondre aux besoins de la planète, respecter les droits des personnes et revitaliser l'organisation des Nations Unies".

La Rédaction

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article