Du haut de la tribune de l’ONU : Félix Tshisekedi s’en va en guerre contre le terrorisme dans le monde, particulièrement dans son pays la RDC et fait des propositions concrètes


22 septembre 2021

Le Président de la République Démocratique du Congo et Président en exercice de l’Union Africaine, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a prononcé son discours le mardi 21 septembre 2021 du haut de la tribune de l’Organisation des Nations Unies (ONU), en marge de son 76ème sommet de l’Assemblée générale qui se tient à New York aux États-Unis d’Amérique. L’allocution de Félix Tshisekedi a tourné autour des nombreux points majeurs de l’actualité internationale, à savoir, le maintien de la paix et de la sécurité internationale, notamment par la lutte contre le terrorisme dans le monde et dans son pays la RDC.

Selon Félix Tshisekedi, le fléau de l’insécurité provoquée par ce qu’il a considéré des cohortes des terroristes, des groupes armés, des mercenaires, des criminels de tout bord, mettent à mal la stabilité institutionnelle des jeunes démocraties des pays de l’Afrique, et annulent ainsi les efforts de nombreux dirigeants africains, pour développer leurs pays, particulièrement le tien la RDC qui n’est pas non plus épargné.

« L’intégrisme islamiste a atteint l’Est de la République Démocratique du Congo qui en paie un lourd tribut dans les provinces de l’Ituri, du Nord-Kivu, du Sud-Kivu, et du Maniama. Des djihadistes qui opèrent sous couvert de FDLR et du mouvement Allied Democratic Forces Madina at Tauheed wal Muwahedeen, en abrégé ADF-MTM, tuent mes compatriotes, et pillent massivement les produits miniers et agricoles de mon pays », a fait remarquer le Chef de l’Etat congolais.

Le Président en exercice de l´Union africaine a révélé que son continent s'oppose farouchement au terrorisme et s’organise d’un commun accord pour lutter contre ce fléau.

« L’Afrique refuse de servir de base arrière au terrorisme international. Raison pour laquelle, certains dirigeants africains comme ceux du G5 Sahel, se sont organisés pour mutualiser leurs forces contre cet ennemi commun. Pour traduire la volonté et la détermination farouche du peuple congolais et de ses dirigeants de participer activement à l’éradication du terrorisme qui, non seulement détruit les nations et compromet l’avenir de la démocratie dans le monde, mais aussi, étendent de plus en plus ses tentacules en Afrique », a fait savoir Félix Tshisekedi.

Il a également dévoilé que son pays la RDC n’est pas en reste dans ce combat, et prend certaines initiatives dans ce sens pour mettre fin à ce fléau dangereux.

« La République Démocratique du Congo a adhéré à la Coalition mondiale contre le terrorisme comme 80ème membre. Mon pays se félicite de la décision prise par la réunion de la coalition tenue à Rome le 28 mai dernier, de créer en son sein, un groupe de travail sur le terrorisme en Afrique », a dit Félix Tshisekedi.

Le Chef de l’Etat congolais n’a non seulement manifesté le chapelet de bonnes intentions de son pays, mais aussi fait des propositions-solutions concrètes, surtout dans la prévention du mal, comme dit-on, mieux vaut prévenir que guérir.

« Aussi, la République Démocratique du Congo soutient la mise en œuvre d’une stratégie mondiale contre le terrorisme sur les piliers ci-après : l’adoption des politiques sécuritaires concertées, le renforcement des moyens des États, notamment par la mutualisation des ressources, et l’échange d’informations sécuritaires, le respect des droits de l’homme et la prévention. Dans le cadre de la prévention justement, il est essentiel de souligner qu’en sus du traitement sécuritaire impliquant les services d’intelligence et d’action, nous devons promouvoir le traitement socio-économique en amont, centré sur l’éducation, l’emploi des jeunes et la lutte contre la pauvreté, pour extirper durablement, le terrorisme de nos sociétés », a proposé Félix Tshisekedi, et de martelé que : « tant que les injustices et les inégalités entre les nations et les individus persisteront dans le monde, le terrorisme trouvera toujours un terreau fertile pour son émergence et sa propagation ».

Le Président de l’Union Africaine a énuméré certains méfaits que le terrorisme a causé sur son continent, notamment l’assassinat du Président de la République du Tchad, le Maréchal Idriss Deby Itno, œuvre des terroristes, et a déploré cette situation malheureuse.

Le Chef de l’Etat congolais a, à l’occasion, rendu un vibrant hommage à la mémoire du feu Président tchadien Idris Debby.

« En avril dernier, des terroristes des mercenaires venus de la Lybie, ont plongé l’Afrique dans une profonde tristesse, en lui arrachant brutalement, l’un de ses grands dirigeants, le Marechal Idriss Deby Itno, Président de la République du Tchad, lâchement abattu au front, pour défendre la souveraineté de son peuple, et la vie de ses concitoyens. Du haut de cette tribune des Nations Unies, je salue au nom du peuple congolais, la bravoure et l’engagement de cette figure historique pour protéger l’Afrique contre le terrorisme », a déclaré Félix Tshisekedi.

Il sied de relever que le discours du Chef de l’Etat congolais et Président en exercice de l’Union Africaine a été prononcé à la première journée de l’ouverture de l’Assemblée générale de l’ONU qui tourne autour du thème : "miser sur l'espoir pour renforcer la résilience, afin de se relever de la Covid-19, reconstruire durablement, répondre aux besoins de la planète, respecter les droits des personnes et revitaliser l'organisation des Nations Unies".

La Rédaction

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article