RDC-Affaire Bukanga Lonzo : Le Parquet près de la Cour de cassation dément une lettre qui circule sur le rapport judiciaire entre le Ministère public et Matata Ponyo 


04 mai 2022

Le Procureur du Parquet près de la Cour de cassation a démenti lundi 2 mai 2022 dans la soirée, une lettre circulant sur les réseaux sociaux dans laquelle le Parquet aurait transmis au Chef de l’État, Félix Tshisekedi sur l’affaire Bukanga Lonzo qu’il ne relève que la Cour constitutionnelle s’étant déclarée incompétente à juger l’ancien Premier ministre et ses co-prévenus, aucune autre juridiction ne peut connaître de ces faits.

« ... S’étant déclarée incompétente à connaître des poursuites engagées contre les prévenus Matata Ponyo et consorts, aucune autre juridiction ne peut engager une action pour ces mêmes faits contre l'ancien Premier Ministre », peut-on lire de cette lettre démentie par le Parquet. 

Cette correspondance concluait que : « Dès lors, mon office ne pourra instruire qu'à charge de ceux qui ont participé à la commission de ces faits selon l'un de mode de participation criminelle, non revêtus de cette qualité lors de leur perpétration ».

« C’est un fake new et l’œuvre des cybercriminels », a déclaré auprès d’ACAJ (Association Congolaise pour l’Accès à la Justice) le Procureur du Parquet près de la Cour de Cassation. Cette démentie a été relayée par le compte Twitter d’ACAJ.

L’ancien Premier Ministre Matata Ponyo, Patrice Kitebi et Christophe Grobler sont accusés de détournement des deniers publics dans le cadre de l’affaire Bukanga Lonzo. Ce dossier était renvoyé au Parquet Général près de la Cour de cassation après que la Cour constitutionnelle se soit déclarée incompétente à juger un Premier ministre honoraire.

Asaph Mawonda

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article