RDC-Affaire RAM de Kibasa : La réunion des Députés nationaux de l’union sacrée à l’hôtel du fleuve en queue de poisson


12 octobre 2021

La coordination de l’union sacrée de la nation a tenu une réunion lundi 11 octobre 2021 à l’Hôtel du fleuve à Kinshasa-Gombe, présidée par le Président du parti au pouvoir UDPS Jean-Marc Kabund a Kabund et du Président de l’Assemblée nationale Christophe Mboso Nkodia Mpuanga. A l’ordre du jour selon des indiscrétions sur place, l’affaire dossier Augustin Kibasa convoqué récemment à l’Assemblée nationale afin de s’expliquer au sujet du Registre des Appareils Mobiles (RAM).

Selon les indiscrétions des Députés membres de l’Union sacrée de la Nation au sortir de ladite rencontre, Jean-Marc Kabund et le Président du Bureau de l’Assemblée nationale Christophe Mboso, avaient invité les Députés de la coalition majoritaire au pouvoir, pour tenter de les moraliser afin de temporiser l’affaire RAM en cours au Parlement et sauver Augustin Kibasa Maliba de son poste du Ministre de PTNTIC.

Malheureusement, les Députés membres de l’Union sacrée de la nation présents à ladite réunion n’ont pas cautionné la démarche du Ministre concerné au sujet de cette taxe RAM, après une réunion très tendue et mouvementée à l’Hôtel du fleuve.

Le Ministre de Poste, Télécommunication, et Nouvelle Technologie de l’Information et de la Communication (PTNTIC), Augustin Kibasa et le Président du collège des conseillers de l’Autorité de Régulation de Poste et des Télécommunication du Congo (ARPTC) Katende Mukinayi avaient également pris part à ladite réunion. Mais les Députés n’ont même pas accepté que ces derniers prennent la parole pour expliquer quoi que ce soit.

Et ladite réunion s’est donc soldée à queue de poisson tard dans la nuit.

Il sied de rappeler que le Ministre du PTNTIC Augustin Kibasa Maliba avait été convoqué le 29 septembre 2021 à l’Assemblée nationale sur une question orale avec débat initiée par le Député nationale Claude Misare Mugomberwa, afin de s’expliquer sur l’affaire RAM qui consiste à soutirer les utilisateurs des téléphonies mobiles plus de 7 dollars des unités d’appel par an.

Augustin Kibasa avait alors sollicité 48 heures auprès du Bureau de l’Assemblée nationale afin de se préparer et revenir rencontrer les préoccupations des élus du peuple. Mais jusqu’à ce jour, le Ministre de PTNTIC n’est jamais retourné répondre aux préoccupations de la représentation nationale, car le Président du Bureau Christophe Mboso qui tente de le sauver, avait reporter cette matière à une sine die.

En plus, une motion de défiance est déjà en cours de fomentation par les Députés du Front Commun pour le Congo (FCC) visant à déchoir le Ministre de PTNTIC Augustin Kibasa.

Affaire à suivre ! Wat and see !

La Rédaction

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article