RDC-Alerte rouge à Goma : Les détails complets de la décision de délocalisation de la population par le Gouverneur militaire Constant Ndima  


27 mai 2021

Le Gouverneur militaire le Lieutenant-Général Constant Ndima, a annoncé sa décision de délocaliser une frange de la population de certains quartiers à risque des nouvelles éruptions immanentes en cours du volcan de Nyiragongo, répertoriées par les scientifiques volcanologues de l’OVG. Cette annonce a été faite le jeudi 27 mai 2021 en direct de la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) de Goma.

« En prévision de cet éventuel catastrophe et en accord avec les scientifiques volcanologues, nous avons pris la décision de délocaliser la population des quartiers Majengo, Mabanga Nord, Mabanga Sud, Virunga, Bujovu, Kahembe, Mikeno, Mapendo, Murara, les quartiers le Volcan, vers la cité de Sake », a décidé le Lieutenant-Général Constant Ndima.

Le Gouverneur militaire interpelle la population de Goma concernée par la décision, à ne pas paniquer, et être posée au moment de l’évacuation. Son Gouvernement a mis en place des moyens de transport.

« L’évacuation devra se faire dans le calme et sans précipitation sous la coordination des humanitaires, et avec les moyens de transport qui seront disponibilisés par l’Autorité provinciale dans chaque quartier concerné », a insisté le Lieutenant-Général Constant Ndima.

L’Autorité urbaine militaire a exhorté la population à n’emporter que le nécessaire dans leurs bagages.

« Les gens doivent emporter le strict minimum, pour donner la chance à tout le monde d’embarquer et ayant pris soin de fermer leurs maisons », a martelé le Gouverneur militaire.

Le Gouverneur militaire a révélé que, selon les informations à leurs dispositions obtenues des scientifiques volcanologues, des éruptions volcaniques imminentes sont prévisibles, au risque non maîtrisable de la situation.

« Compte tenu des observations scientifiques, on ne peut actuellement pas exclure une éruption à terre ou sous le Lac. Mais celle-ci pourrait advenir avec très peu, soit sans aucun précurseur. Les zones d’habitation exposées par le risque liées au coulées des laves, c’est-à-dire, destruction, gaz, incendie, sont actuellement les quartiers concernés. Ces zones seront exposées selon le point de sortie de coulée de lave. Lesquelles ne sont pas prévisibles pour le moment », a fait savoir le Lieutenant-Général Constant Ndima.

Le Gouverneur militaire a recommandé et rappelé aux populations de Goma, l’importance et l’impératif de rester à l’écart des trajectoires de coulée de lave, qui représente un danger de mort par asphyxie ou brûlure sévère. Et des risques supplémentaires sont liés en interaction entre la lave et l’eau. Et Ils sont de plusieurs natures ; interaction du magma avec l’eau du Lac ; déstabilisation du volume de gaz dissous sous le Lac Kivu ; et émission de gaz en surface potentiellement dangereux pour les populations exposées aux émanations.

Le Gouverneur militaire a recommandé à la population de rester vigilante et à l’écoute des informations transmises par les autorités compétentes, étant donné que la situation peut changer rapidement et à tout moment.

Il rassure par ailleurs que tout est sous contrôle.

« La situation est sous surveillance constante, et une mise à jour de ces recommandations sera faite régulièrement », a assuré le Lieutenant-Général Constant Ndima.

Le Lieutenant-Général a rassuré de la sécurité des biens restés des populations par les services publics.

« Les services de sécurité publique patrouilleront pour sécuriser les biens et les personnes. L’évacuation a un caractère obligatoire », a assuré Constant Ndima.

Le Gouverneur militaire a mis en garde ceux qui ne respecteront pas la décision.

« Ceux qui n'obtempéreront pas, encourront des risques inutiles », a-t-il martelé.

Selon le Gouverneur militaire le Lieutenant-Général Constant Ndima, le retour au domicile ne pourrait s’effectuer que sur recommandations de l’Autorité provinciale, avant de conclure : « Que Dieu nous garde ! ».

La Rédaction

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article