RDC-Cérémonie officielle d’hommage au Cardinal Mosengwo : Message dur de Fridolin Ambongo aux dirigeants en présence de Félix Tshisekedi et de Denis Sassou Nguesso


20 juillet 2021

Le Cardinal Fridolin Ambongo a célébré la messe d’action de grâce en hommage au feu son prédécesseur Laurent Mosengwo Pasinya, le mardi 20 juillet 2021, au cours d’une cérémonie officielle organisée à l’esplanade du Palais du peuple à Kinshasa. Au cours du message de son homélie en présence des Présidents de la République Démocratique du Congo Félix-Antoine Tshisekedi, et du Congo Brazzaville Denis Sassou Nguesso, y compris de tous les membres du Gouvernement et du Parlement, Fridolin Ambongo n’a pas ménagé les autorités congolaises et d’Afrique, dans un langage dur, les interpellant de leurs missions et responsabilités.

« Mais l’hommage le plus important que nous apporterons à ce grand homme qui nous quitte, c’est de continuer son combat, et d’accomplir l’œuvre de Dieu pour notre humanité. L’œuvre de Dieu, pour la renaissance du Congo, mais aussi du continent africain pour lequel le Cardinal Laurent Mosengwo a consumé toute sa vie. C’est de voir nos dirigeants, ne pas se considérer comme des propriétaires de notre pays, mais comme des humbles serviteurs de la nation, pour le bien et le bonheur des populations. La meilleure façon d'honorer la mémoire de ce personnage qu’est Laurent, c’est de s’engager résolument, pour que les richesses immenses dont Dieu a doté notre pays, servent réellement au bien de nos populations, et non à un petit groupe de privilégiés. On ne peut rendre hommage à la mémoire du Cardinal Laurent Mosengwo alors que les Gouvernants vivent dans l’opulence et l’impunité », a martelé d’un ton ferme, le Cardinal Fridolin Ambongo, sous des acclamations des fidèles présents sur place.

Le Cardinal Fridolin Ambongo a également exhorté les congolais, à préserver la paix et l’unité, combat du feu Cardinal Laurent Mosengwo, une façon de lui rendre hommage pendant son absence sur terre.

« Honorer la mémoire du Cardinal Laurent Mosengwo, c’est aussi de devenir artisan paix, de justice, de l’instauration de l’Etat des droits, pour que le vivre ensemble dans la paix, et la réconciliation nationale soit possible en Afrique et au Congo. Ce combat, dont il n’a été que l’humble serviteur, l’œuvre de Dieu, dans la situation actuelle de notre monde, de notre pays, c’est de voir, l’Afrique, c’est de voir le Congo debout, uni, et prospère. C’est de voir les fils et les filles de ce grand continent, de ce grand pays, sans distinction des langues, des tribus, des religions, des classes sociales se donner la main, pour faire reculer les frontières de l’injustice, de l’égoïsme, de l’exploitation des pauvres, et s’engager à bâtir dans la paix, ce Congo de nos rêves, ce Congo plus beaux qu’avant tels que nous chantons dans notre hymne national », a prêché le Cardinal.

Fridolin Ambongo a fait savoir aussi que la cérémonie officielle d’hommage organisée est également une autre manière digne d’honorer la mémoire du feu Laurent Cardinal Mosengwo.

« Maintenant que cet éminent Pasteur est parti, il est là dans ce cercueil simple. Il est là, dedans, et nous ne le reverrons jamais avec nos yeux humains. Mais il nous laisse un lourd héritage. Le meilleur chemin pour honorer la mémoire du Cardinal Laurent Mosengwo, c’est sans doute, ce que nous faisons aujourd’hui, avec solennité, avec dignité..», a-t-il enseigné.

Le Cardinal Fridolin Ambongo a reconnu que durant sa vie, son ministère, sa maladie jusqu’à sa mort, le Cardinal Laurent Mosengwo a bénéficié des marques d’attention, d’affection, et de soutien divers de la part de tous, avant de conclure : « je voudrais vous remercier très sincèrement. Que vos prières continuent à l’accompagner dans sa marche vers le royaume de lumière qui ne s’éteint jamais ».

La Rédaction

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article