RDC-Compte rendu complet du 7ème Conseil des Ministres : Le report par le Chef de l’Etat des cérémonies du 30 juin 2021 et l’annonce des nouvelles mesures par Félix Tshisekedi contre la 3ème vague de la pandémie de Covid-19 


12 juin 2021

Le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde a présidé par visioconférence, la 7ème réunion du conseil des Ministres, le vendredi 11 juin 2021. Deux grands sujets avait marqué cette réunion virtuelle à distance avec les membres du Gouvernement, entre autres ; les activités prévues dans le cadre de la célébration du 61ème anniversaire d’accession à l’indépendance de la République Démocratique du Congo ; et l’annonce des nouvelles mesures sanitaires importantes contre la troisième vague de la pandémie de la Covid-19, par le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi.

La cérémonie du rapatriement des reliques du corps du premier Premier Ministre Patrice-Emery Lumumba qui a été prévue le 30 juin 2021, n’aura pas lieu, suite à la montée de la 3ème vague de la pandémie de coronavirus.

« Dans sa communication, le Premier Ministre a informé les membres du conseil des Ministres, que le Président de la République a décidé du report de toutes les activités prévues dans le cadre de la célébration cette année de 61ème anniversaire de l’indépendance de la République Démocratique du Congo, qui devrait être marquée par le retour des restes de notre héros national, Patrice Emery Lumumba. Cette décision est motivée par la survenance de la 3ème vague de la pandémie à Covid-19, caractérisée par la montée du taux de contamination, avec le pic attendu dans la quatorze heures. Cette situation sanitaire, impose des mesures sanitaires drastiques », a fait savoir le Porte-parole du Gouvernement Patrick Muyaya qui a fait le compte rendu de ce conseil des Ministres.

Toujours concernant la résurgence de l’épidémie pulmonaire mondiale, le Ministre de la santé publique, hygiène et prévention, a fait le point de la situation générale de la pandémie à Covid-19, avec l’annonce attendue du Chef de l’Eta Félix Antoine Tshisekedi, sur les nouvelles mesures contre l’expansion du virus en République Démocratique du Congo.

« Après avoir officiellement annoncé le 3 juin 2021, le début de la 3ème vague en République Démocratique du Congo. Le pic est annoncé vers la fin de ce mois. Au-delà des mesures qui ont été prises, notamment, le renforcement dans la production de l’hygiène pour ravitailler nos hôpitaux, l’accentuation de la communication autour de l’existence réelle de la maladie et l’incitation à la vaccination, d’autres mesures sont attendues dans les prochaines heures, et seront annoncées par le Président de la République Chef de l’Etat, après avoir discuté avec le comité multi sectoriel, et tous les acteurs impliqués dans la lutte contre cette pandémie », a révélé Patrick Muyaya Porte-parole du Gouvernement.

Situation sécuritaire sur l'ensemble du territoire national de la RDC

Sur le plan sécuritaire, la situation a été déclarée sous contrôle par les forces de l’ordre sur l’ensemble du territoire national congolais, hormis quelques poches résiduelles des conflits.

« Le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’intérieur, décentralisation, et affaires coutumières a informé le conseil des Ministres, de la situation en Ituri, où on a observé depuis quelques jours, un conflit entre les membres de la communauté Nyali et ceux de la communauté Banyabuicha alliés aux terroristes ADF NTN et milice CODECO. Cette situation, qui s’apparente à des actions punitives préméditées, s’explique par le massacre d’une cinquantaine de civiles Nyali dans le territoire d’Irumu et l’enlèvement de 25 orpailleurs de ces tribus par des miliciens CODECO catholique le 5 juin dernier dans un chantier minier artisanal situé dans la forêt de Boku, Mongbalu, Bala, dans le territoire de Djugu. Tous les otages ont été libérés par la suite. Et certains d’entre eux s’en sont sortis avec des blessures à coup de machettes », a rapporté le Ministre de la communication et des médias.

Face à cette situation, le Gouvernement s’est engagé, selon le Porte-parole du Gouvernement, notamment, à consolider les efforts de pacification entre communauté, et à poursuivre la sensibilisation des déplacés, pour regagner leurs milieux dans les zones récupérées et sécurisées par les forces de défense et sécurité.

Toujours sur ce chapitre sécuritaire, le Ministre de la défense et anciens combattants a, quant à lui, brossé la situation dans les 3 zones de défense dans la République Démocratique du Congo.

« La situation est particulièrement marquée par ce qui s’est passé depuis quelques jours, dans les localités Boga et Tshiabi, en territoire d’Irumu, où les Forces armées de la République Démocratique du Congo ont neutralisé 2 éléments ADF, parmi ceux qui ont attaqué le 7 juin dernier une position de l’armée et la mission anglicane », a indiqué Patrick Muyaya.

Après cette attaque de l’armée nationale, la situation a été maîtrisée et sous contrôle des FARDC. Avec pour conséquence heureuse, la reprise des activités socio-économiques.

« Si les milices sont retranchées à Tshiamata situé à 10 Km de Boga, les opérations de fouilles de toute la zone se poursuivent. Treize villages ont été reconquis dans le territoire d’Irumu. Les activités socioéconomiques ont repris. L’appel des autorités locales est lancé aux populations du territoire d’Irumu, de regagner les villages pacifiés par les FARDC, tout en les invitant à la cohabitation pacifique des communautés, pour une paix durable. Dans la province du Nord-Kivu, 12 localités du territoire de Masisi, Walikale, et Rutshuru, ont été récupérées par l’armée », a expliqué le Porte-parole du Gouvernement Patrick Muyaya.

État de lieu de l'état de siège en Ituri et au Nord-Kivu

Le Ministre de la défense nationale avait également rappelé que les opérations militaires ont été menées en profondeur, dans le cadre de l’état de siège, et s’intensifient contre les auteurs de l’insécurité, et les réfractaires à la reddition dans cette partie du pays, a rapporté le Ministre de la communication et des médias.

Toujours concernant la situation de l’état de siège, la sensibilisation de la population se poursuit, pour qu’elle se désolidarise totalement de l’ennemi, en faveur de l’armée nationale.

Situation des sinistrés de Goma fuyant l’éruption volcanique de Nyirangongo

Dans sa communication, le Premier Ministre avait également informé le conseil des Ministres, de la visite de réconfort, et d’évaluation, qu’il avait effectué à Goma, pour apporter appuis, aux populations qui ont été touchées par les conséquences de l’éruption du volcan Nyirangongo, le 22 mai 2021.

Selon Sama Lukonde rapporté par Patrick Muyaya, les Ministres sectoriels l’avaient accompagné à Goma, dans une importante délégation, avaient chacun apporté des solutions dans leurs domaines de compétence.

Le Chef du Gouvernement, a fait savoir aussi, qu’il avait visité quelques sites des déplacés, notamment à Menigi et à Sake.

C’est après ses évaluations, et en accord avec les autorités provinciales et toutes les personnalités habilitées au niveau de la province, que le Premier Ministre Chef du Gouvernement avait décidé du retour progressif et organisé, des déplacés dans la ville de Goma selon Patrick Muyaya.

Le Porte-parole du Gouvernement Patrick Muyaya a signalé par ailleurs, que l’avion qui a amené le Premier Ministre à Goma, a marqué la réouverture de l’aéroport fermé depuis l’éruption le 22 mai dernier.

Abordant sur le même sujet, le Ministre de la défense nationale avait conclu son propos, en précisant que les forces armées de la République Démocratique du Congo, participent activement aux opérations humanitaires en faveur des sinistrés de l’éruption volcanique du Nyirangongo.

« À ce sujet précis, le déploiement d’un hôpital militaire de campagne mis à disposition par le Président de la République et Commandant suprême des Forces armées a été constaté. Le génie militaire a aussi été engagé dans la construction des abris en faveur de ceux qui ont perdu leurs habitations », a précisé le Ministre de la défense nationale relayer par le Porte-parole du Gouvernement.

Le Ministre de la recherche scientifique et innovation technologique, avait également informé le conseil des Ministres, du tremblement de terre de magnitude 5,6 dans l’échelle de Richter, qui a été ressenti le matin 10 juin 2021 par la population de Kamituga en territoire de Mwenga dans la province du Sud-Kivu.

Suivant le rapport fourni par l'Observatoire Volcanologique de Goma, le Gouvernement dit suivre de près cette situation, a conclu le Porte-parole du Gouvernement et Ministre de la communication et des médias, Patrick Muyaya.

La Rédaction

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article