RDC-Discours à l’occasion du 30 juin 2021 : Félix Tshisekedi se lance tacitement dans une campagne électorale après l’annonce de briguer un second mandat


30 juin 2021

Le Président de la République Démocratique du Congo Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a prononcé un discours à l’occasion du 61ème anniversaire d’accession de la RDC à l’indépendance, le 30 juin 1960. Dans une adresse de quasiment enregistrée depuis la ville de Goma dans la province du Nord-Kivu où il séjourne, et diffusée à la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC), le 30 juin 2021, Félix Tshisekedi a vanté son bilan mi-parcours à la tête du pays de Lumumba.

« Sur le plan économique et social, l’environnement économique récent est marqué par une stabilité du cadre macroéconomique après une période de crise consécutive aux effets de la Covid-19. Le pays va enregistrer une croissance économique positive de 4, 9% en 2020, et 4,4% une année auparavant. Cette croissance est essentiellement portée par le secteur minier. Sur le plan monétaire, il a été enregistré une forte augmentation de crédit ainsi qu’une forte accumulation des réserves de change à fin juin 2021, en dépit de la crise induite par la Covid-19. En effet, le niveau des réserves est passé de 879,5 millions de dollars américains à fin décembre 2018 à 1,2 milliards de dollars américains à fin juin 2021. Il a été, également, enregistré une forte mobilisation des recettes de 2019 à 2021, et ce, en dépit d’un environnement économique difficile. Cette prouesse a été rendue possible grâce au travail des régies financières avec l’accompagnement de l’Inspection générale des finances. Au rang de satisfaction, on retient également l’accord conclu avec le Fonds monétaire international auquel le pays bénéficiera de 1,5 milliards de dollars en droits de tirages spéciaux », a décrit Félix Tshisekedi.

Le Chef de l’Etat de la RDC a fait remarquer que ces résultats socio-économiques qu’il juge d’encourageants, permettront de soutenir les différentes politiques sociales de son Gouvernement, citant la gratuité de l’enseignement de base, et l’accès à la couverture santé universelle, y compris d’accompagner sa vision de promouvoir une plus grande intégration au niveau national, à travers la construction et la réhabilitation des routes, des chemins de fers, des ports et aéroports qui facilitera l’interconnexion de différentes provinces de la RDC.

Sur le plan sécuritaire, Félix Tshisekedi a magnifié l’état de siège décrété dans les deux provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, qui traduit son souci d’instaurer la paix, de restaurer la sécurité dans l’Est de la RDC.

Sur le plan de la politique intérieure, le Président congolais a loué la mise en place de l’union sacrée de la nation, mécanisme qu’il qualifie de sa vision « pour une bonne et nouvelle gouvernance, et gage d’assurance pour le fonctionnement harmonieux des institutions », selon ses propres termes.

Sur le plan diplomatique, Félix Tshisekedi a indiqué son élévation à la tête de l’Union africaine, fruit de sa diplomatie efficiente.

« Notre élection à la tête du Bureau des Chefs d’Etat et des Gouvernements de l’Union africaine, a constitué une première étape dans la quête d’une renaissance et d’une requalification des objectifs de notre diplomatie, désormais proactive et tournée vers le développement. Cette consécration, nous a, par ailleurs, permis de recouvrer, non seulement, notre dignité au sein du concert des nations continentales, mais aussi, d’apporter à l’Union africaine, l’expérience congolaise en matière de résolution pacifique des conflits », s’est enorgueilli Félix Tshisekedi.

Le Président congolais a exhorté ses compatriotes à cultiver l’amour de la patrie, à raffermir davantage un esprit d’union des cœurs, afin de préserver l’intégrité territoriale du pays.

« C’est pour ces raisons fondamentales que je vous exhorte tous, à dépasser les clivages de tous ordres, qui sont intentionnellement utilisés pour diviser les congolais », a appelé Félix Tshisekedi à son peuple, avant d’ajouter : « j’aimerais rappeler que notre hymne national est symbolique et incarne la profession de foi des pères de notre indépendance. Donnons corps à son esprit et sa lettre par notre engagement patriotique au quotidien. Dressons nos fronts, et donnons-lui le rayonnement qu’il mérite ».

Le Président congolais toutefois regretté le fait que la journée commémorative d’accession à l’indépendance de l’année 2021 le 30 juin, soit passée dans la méditation et qu’elle ne soit pas célébrée avec faste comme à l’accoutumée, suite à la survenance de la 3ème vague de la pandémie de Covid-19, afin de ne pas favoriser son expansion à grande échelle.

Félix-Antoine Tshisekedi a conclu son discours en souhaitant une heureuse fête de l’indépendance à tous.

La Rédaction 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article