RDC-Enseignement : Les syndicats des Enseignants annoncent une manifestation de grande envergure sur toute l’étendue de la République 


24 mars 2022

La synergie des syndicats des Enseignants de la République Démocratique du Congo a annoncé un grand sit-in le 19 avril 2022 dans toutes les écoles publiques disséminées sur toute l’étendue de la République. Cette manifestation de grande envergure vise à protester contre le renvoi à la retraite de façon prématurée, illégale et abusive des Enseignants par le Ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique, Tonny Mwaba. Ils ont dévoilé cela jeudi 24 mars 2022 au cours d’une conférence de presse tenu au siège de la Voix de Sans Voix pour les Droits de l’homme à Kinshasa.

IMG_20220324_143407_220.jpg (3.03 MB)

« Nous demandons à tous les Enseignants retraités de se mobiliser à Kinshasa et en province, pour le mardi 19 avril 2022, si le Ministre de l’EPST ne suspend pas sa retraite, tous les Enseignants vont reprendre leurs postes de travail dans leurs écoles respectives », a révélé Bosco Puna, Secrétaire général de SYNECAT (Syndicat national des Enseignants catholiques).

IMG_20220324_133036_295.jpg (3.25 MB)

De ce fait, ils se préparent déjà en conséquence pour la réussite totale de cette action à travers la mobilisation des Enseignants, afin de répondre massivement à cette activité. Un désordre sans précédent se profile à l’horizon.

« La première action que nous allons mener est celle-là. Nous allons maintenant commencer à nous préparer, à préparer tous nos camarades qui sont dans les provinces pour qu’à dater de 19 avril, si le Ministre ne s’amende pas, ne prend pas les dispositions par rapport à cette mise à la retraite, parce qu’il en va de notre carrière, et bien à partir du mardi 19 avril, nous allons nous mobiliser, pour que chaque Enseignant reprenne sa place à l’école où il prestait. Et s’il y a un remplaçant qui est là, je crois que c’est le Ministre lui-même, qui va nous amener à un désordre dans les écoles. Donc, tous les retraités qui ont touché le forfait (nous le considérons comme le forfait de la famille, vous pouvez y bouffer gratuitement), mais à partir du 19 avril, nous allons, avec l’ASADHO, avec la VSV, avec les autres Institutions de défense et de promotion des droits de l’homme, accompagner les différents Enseignants pour qu’ils reprennent le travail », a confirmé Jean-Bosco Puna.

IMG_20220324_132952_402.jpg (2.99 MB)

Le collectif des Enseignants du Congo ne compte pas s’arrêter là, ils envisagent aller encore plus loin, par l’organisation d’un autre sit-in avant même la date fatidique du 19 avril de la manifestation générale, sans toutefois préciser encore la date.

« Deuxième chose, nous allons organiser un autre sit-in avant que nous n’atteignions la date du 19 avril, pour que finalement, nous puissions avoir le deuxième et troisième pallier de Bibwa que le Gouvernement nous a promis. Je crois que si le Gouvernement ne le fait pas, il sera tenu seul responsable de tout ce qui arriverait. Tout en se concertant dans nos Assemblées générales, pour déterminer la date du deuxième sit-in », a avisé Jean-Bosco Puna.

IMG_20220324_143121_074.jpg (3.27 MB)

Hormis la retraite imposée aux Enseignants par le Ministre de l’EPST jugée irrégulière, une autre revendication est celle relative à la prime de gratuité accordée aux écoles primaires à l’issue de la résolution de Mbwela-Lodge accordée par le Ministre Tonny Mwaba de manière inéquitable et discriminatoire à l’endroit des Enseignants des écoles primaires, ainsi que la désactivation de certaines écoles et le nom paiement d’un mois de salaire des écoles désactivées réhabilitées.

IMG_20220324_143127_981.jpg (3.23 MB)

Il sied de signaler que l’annonce de ces manifestations à l’attention de l’opinion à travers de presse, s’était faite devant les Enseignants venus participer à ladite conférence.

La Rédaction

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article