RDC-Etat de siège au Nord-Kivu et en Ituri : La VSV propose des nouvelles stratégies efficaces au Gouvernement congolais pour réussir


17 décembre 2021

La Voix des Sans Voix pour les droits de l’Homme (VSV) a prodigué 3 pertinents conseils au Gouvernement de la République Démocratique du Congo afin de réussir l’état de siège proclamé par le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, notamment celui de permuter les militaires des Forces Armées de la RDC (FARDC) et autres éléments des forces de sécurité ayant passé beaucoup de temps au front dans l’Est du pays. Ce, après la fin de la prorogation pour la treizième fois consécutive de l’état de siège renforcé par la mutualisation des forces des FARDC et des UPDF qui ont lancé les opérations militaires conjointes contre les rebelles des Forces Démocratiques et Alliées (ADF) et autres forces négatives depuis le 30 novembre 2021 dans les provinces du Nord-Kivu et d’Ituri. La VSV l’a fait savoir vendredi 17 décembre 2021 au cours d’une conférence de presse tenue à Kinshasa.

VSV ETAT DE SIEGE DU VEN 17 9.jpg (1.39 MB)

« …la VSV recommande au Gouvernement congolais de ; requalifier l’état de siège en le focalisant dans les territoires ou milieux les plus insécurisés pour éviter l’éparpillement des forces de sécurité ; permuter les militaires des FARDC et autres éléments des forces de sécurité ayant passé beaucoup de temps au front à l’Est de la RDCongo ;     veiller à une bonne coordination des opérations militaires conjointes et une bonne collaboration étroite entre toutes les parties prenantes y compris la MONUSCO », a dévoilé la VSV, par le biais de Madame Irene Monama, Chargée de programme au sein de le Voix de Sans Voix pour les Droits de l’Homme.

VSV ETAT DE SIEGE DU VEN 17 8.jpg (1.10 MB)

Toujours dans le même registre des recommandations, la VSV a exhorté le Chef de l’Etat congolais Félix-Antoine Tshisekedi de respecter sa promesse faite en date du 14 décembre 2021 lors de son discours sur l’état de la nation devant le congrès, de limiter dans le temps la mutualisation des forces armées ougandaises et congolaises, sans oublier les éléments des forces armées congolaises, ougandaises et aux groupes armés de à qui elle a demandé par ailleurs de respecter le droit international humanitaire et les droits humains.

VSV ETAT DE SIEGE DU VEN 17 13.jpg (1.47 MB)

Il sied de faire remarquer que la Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme demeure vivement préoccupée suite aux massacres, enlèvements, assassinats, incendie des véhicules et villages, pillage des pharmacies et maisons de commerce etc., perpétrés contre la population civile, les journalistes et les DDH dans certains territoires desdites provinces, dont elle a répertorié des nombreux cas, preuves à l’appui, et condamne et dénonce en même temps la poursuite des violations des droits humains dans ces provinces sous état de siège.

VSV ETAT DE SIEGE DU VEN 17 3.jpg (1.58 MB)

Sur le plan humanitaire, la VSV a relevé que les opérations militaires menées en Ituri dans le cadre de l’état de siège contre les ADF et autres groupes armés, ont occasionné un déplacement massif de la population civile fuyant leur domicile vers des endroits estimés plus sécurisés.

VSV ETAT DE SIEGE DU VEN 17 11.jpg (1.24 MB)

Et concernant l’épineuse question de la mutualisation des forces FARDC et Forces de défense Ougandaise, la Voix de Sans Voix pour les Droits de l’Homme dit en prendre acte. Cependant, elle exprime tout de même des craintes en ce qui concerne la durée de ces opérations mixtes qui, apparemment est indéterminée.

VSV ETAT DE SIEGE DU VEN 17 5.jpg (1.25 MB)

Somme toute, la VSV rappelle que dans le cadre du Réseau service civil pour la paix dont elle fait partie, elle continue à mener avec ses partenaires de ce réseau une campagne de sensibilisation de la population sur l’état de siège pour le rétablissement de la paix et la sécurité dans l’Est de la République Démocratique Congo.

VSV ETAT DE SIEGE DU VEN 17 10.jpg (1.58 MB)

La Rédaction

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article