RDC : Les infirmiers des hôpitaux publics en colère reconduisent leur mouvement de grève pour 10 jours, sujet exporté à l’Assemblée nationale


14 juin 2021

Le syndicat des infirmiers et autres professionnels de santé ont décidé de reconduire leur mouvement de grève dans les hôpitaux publics de la République Démocratique du Congo, ce, pendant 10 jours, soit du vendredi 11 au dimanche 20 juin 2021, sur toute l’étendue du territoire national.

Le Secrétaire général de l’Union Nationae des Infirmiers du Congo (UNIC) Joseph Kibangula, estime que le Gouvernement fait la sourde oreille à leur revendication.

« La grève qui est aujourd’hui est reconduite à partir du 11 juin, jusqu’au 22 juin, tous les jours ouvrables. Nous sommes déçus parce que nous attendions à ce que la situation soit apaisée. Malheureusement, nous n’avons rien suivi du compte rendu de la réunion des Ministres. Nous n’avons rien suivi de ce que nous attendions pour que cette grève soit atténuée. Nous revendiquons notre situation sociale », a déclaré Joseph Kibangula du syndicat de l'UNIC.

Pour rappel, concernant cette grève du personnel de santé, principalement des infirmiers, déclenchée dans toutes les structures publiques de santé sur toute l’étendue du territoire national de la République Démocratique du Congo, le Député national Ntumba Tshabola Bintu a adressé le vendredi 11 juin 20021, une question d’actualité, au Ministre de la santé publique, conformément à leur règlement intérieur de l’Assemblée nationale.

Par cet acte, cet élu du peuple invite le Ministre à venir éclairer la représentation nationale, sur les raisons de cette grève, et ce qu’il compte faire pour apporter des réponses aux revendications du personnel de santé.

« Nous venons de déposer une question d’actualité adressée au Ministre de la santé conformément à l’article 168 de notre règlement intérieur, en rapport avec la grève de 3 jours des professionnels de santé, nos médecins, spécialement les infirmiers, les administratifs et les paramédicaux. Grève déclenchée depuis le mercredi 8 juin 2021, dans les différentes structures sanitaires de notre pays. La représentation nationale veut être éclairée quant aux causes réelles de cette grève, quelles sont les solutions idoines immédiates à court, à moyen, et à long terme, envisagées par le Ministre de la santé, pour rencontrer les revendications légitimes des grévistes. Ce mouvement a paralysé le fonctionnement normal  de tous les hôpitaux, et a mis en danger la santé de nos compatriotes », a déclaré le Député national Ntumba Tshabola Bintu, au sortir du dépôt de son courrier à la chambre basse du Parlement.

La Rédaction 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article