RDC : Les Mouvements citoyens LUCHA, Filimbi, et le Mouvement national des consommateurs lésés exigent la suppression sans condition de la « taxe » RAM


18 octobre 2021

Le collectif des Mouvements citoyens Lutte pour le Changement (LUCHA), Filimbi, et le Mouvement national des consommateurs lésés (MNLC) ont exigé la suppression de la taxe Registre des Appareils Mobiles (RAM) qu’ils qualifient d’une vaste escroquerie. Ils l’ont fait savoir lundi 18 octobre 2021 dans une déclaration conjointe rendue public au cours d’une conférence de presse tenue à Kinshasa.

« Nous exigeons la suppression totale de cette vaste escroquerie étatique qui menace fortement la paix sociale des congolais endéans 72 heures, si le Gouvernement congolais ne répond pas aux attentes de la population, les forces vives de la société civile déploieront une série d’actions fortes et puissantes à travers tout le pays afin de mettre fin à ce vol organisé. Ainsi, nous invitons nos compatriotes, citoyens de tout bord, à se mobiliser avec nous pour mettre fin à cette vaste escroquerie orchestrée par l’Etat », ont-ils déclaré, avant d’annoncer : « à cet effet, nous lançons déjà dès ce lundi 25 octobre 2021, une campagne de sensibilisation et mobilisation citoyenne contre la taxe RAM ».

Le collectif de ces organisations de la société civile a également condamné avec la plus grande énergie, ce qu’ils considèrent d’une dérive autoritaire qui s’observe dans le chef du Bureau de l’Assemblée nationale qui s’érige le droit de priver aux citoyens leur droit constitutionnel de s’assurer que le prélèvement des fonds publiques et leur utilisation respectent les règles établies.

COMMUNIQUE LUCHA RAM.jpeg (123 KB)

Les organisations des jeunes conscients invitent les instances habilitées afin d’enquêter sur la perception et l’utilisation de la somme d’argent récoltée dans cette opération de retranchement des unités de communication de téléphonie mobile.

« Demandons aux organes de contrôle des fonds publics (administratif, parlementaire et juridictionnel) d’enquêter sur la traçabilité des millions de dollars américains générés jusqu’à ce jour, d’identifier tous les bénéficiaires, et de récupérer les fonds perçus afin de procéder au remboursement des victimes que nous sommes ; exigions des poursuites judiciaires contre toutes les personnes impliquées dans cette vaste arnaque d’Etat, y compris tous les bénéficiaires », ont souhaité la LUCHA, le Filimbi, et le MNCL.

Ce collectif considère l’opération de retrancher des unités de communication des abonnés des réseaux télécommunications de totalement illégale. Et plus grave encore, les fonds ainsi récoltés échappent à tout contrôle.

Il sied de signaler que ce collectif des organisations de la société civile a saisi le Premier Ministre et Chef du Gouvernement Jean-Michel Sama Lukonde dans une correspondance lui demandant la suppression à titre conservatoire cette taxe RAM.

La Rédaction

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article