RDC-Les stimulants sexuels : Le palliatif qui cause du tort aux hommes à Kinshasa ?


11 août 2022

Il est douze heures, le soleil est au zénith au marché de Matete, l’une des communes mouvementées de Kinshasa. Ce marché de Matete accueille des centaines de milliers de personnes par jour. Parmi elles, des vendeuses des stimulants sexuels.

À Kinshasa, les jeunes aiment booster leur performance sexuelle avec des produits pharmaceutiques, cocktails de racines sauvages, herbes tropicales, boissons traditionnelles et autres stimulants sexuels.

PRODUITS AFRODISIAQUES 3.jpg (11 KB)

« La prise des stimulants sexuels est causée souvent par un manque d’énergie occasionnée par des travaux journaliers », affirme Francis Mabuidi, artisan âgé de 27 ans.

Pour cet habitant de Matete, « Les femmes poussent les hommes à prendre des stimulants. D’habitude, elles ne le disent pas clairement mais elles sont très contentes lorsque nous avons des relations sexuées qui durent », avoue-t-il.

Pour Hervé Amani, enseignant de l’école primaire, « Il y a des femmes expérimentées qui achètent même ces produits pour leurs hommes : Donc, tout dépend du plaisir que nous voulons partager ensemble », dit-il.

Des expériences à couper le souffle !

Sirotant une eau contenant des stimulants, sous une odeur d’essence, Jospin Kabasele, mécanicien, se souvient d’une expérience particulière des aphrodisiaques. « Je me souviens d’avoir pris un stimulant qui m’a provoqué une érection anormale. Ma petite amie avait même déclaré en me demandant si je voulais la tuer », dit-il sourire aux lèvres.

PRODUITS AFRODISIAQUES 4.jpg (13 KB)

Jospin a connu plusieurs femmes dans sa vie. Il n’hésite pas à pointer du doigt les femmes. « Les femmes aiment les hommes performants au lit mais elles se fatiguent aussi quand un homme dure trop », poursuit-il.

Pourtant, il n’est pas le seul à se souvenir. Jacob Mwamba, étudiant en économie à l’Université de Kinshasa, a aussi un souvenir à raconter. « Un jour j’avais acheté un stimulant, j’attendais ma copine qui avait mis du temps pour arriver au lieu du rendez-vous. Pendant ce temps, je ne me sentais pas bien, comme si on venait de me tabasser.  J’avais peur qu’elle ne puisse pas répondre à mon invitation, car si elle n’était pas venue, j’allais avoir des problèmes avec mon corps. Heureusement pour moi, elle était venue malgré le retard ».

Les aphrodisiaques sont aussi dangereux ?

Zacharie Bitota, père de famille et chargé de sécurité dans une maison d’habillement fait savoir les conséquences des aphrodisiaques. « Les effets varient selon l’organisme j’espère. Le stimulant a souvent un goût amer. Après l’acte sexuel, ça me provoque un énorme mal de tête. C’est ainsi que je n’aime plus prendre des stimulants ». Il conseille par ailleurs que les stimulants sexuels ne sont pas à prendre tous les jours.

PRODUITS AFRODISIAQUES 2.jpg (11 KB)

Tous les hommes ne prennent pas des stimulants sexuels. A l’instar de cet homme de Jonathan Kongolo, ajusteur. « Je prends beaucoup d’eau avant de pratiquer l’acte sexuel. Je prends aussi du lait, des arachides et les racines de manioc. Ce sont des tonitruants naturels mais très efficaces », affirme-t-il d’une voie de rogomme.

En février dernier, au Nord-Kivu, un jeune homme, voulant booster ses performances sexuelles a perdu la vie après avoir pris des stimulants sexuels. Ces cas sont rares mais présents en République démocratique du Congo.

Asaph Mawonda

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article