RDC-Nouvelle menace d’éruption du Volcan Nyiragongo : La population de Goma trouve refuge à Bukavu    


28 mai 2021

Le Gouverneur militaire du Nord-Kivu avait exigé obligatoirement à une frange de la population habitant 10 quartiers de Goma, de se délocaliser vers la cité de Sake, en raison de probables nouvelles éruptions du Volcan Nyiragongo. Depuis que cette décision a été prise le jeudi 27 mai 2021, plusieurs centaines de déplacés de Goma sont arrivés à Bukavu au Sud-Kivu depuis le même jeudi.

Les uns sont hébergés dans des familles d’accueil, les autres sont logés dans des hôtels, et d’autres encore dans des sites aménagés par le Gouvernement provincial.

Le comité de crise mis en place pour accueillir les déplacés de Goma a sélectionné au total 5 sites, dont 3 à Bukavu, et et 2 autres à l’intérieur.

Le site de Ndendere dans la commune d’Ibanda abrite à lui seul déjà une centaine de ménages depuis le vendredi 28 mai 2021 matin.

L’un des premiers arrivants a exprimé ses soulagements.

« Nous avons accosté au niveau de Bukavu. Nous sommes accueillis par une association et ils nous ont orientés jusqu’ici dans ce camp. À Bukavu, nous avons eu la chance de retrouver des bus, des voitures qui nous ont amené jusqu’ici. Vraiment nous remercions grandement le Gouvernement provincial du Sud-Kivu », a laissé entendre un Monsieur visiblement fatigué du long voyage.

Le Gouverneur de la province Théo Ngwabije Kasi a rendu une visite de réconfort à ces déplacés le même vendredi dans l’avant-midi.

Théo Ngwabije a indiqué que la logistique est prête tant à Ndendere que dans les autres sites. 

« Aujourd’hui les statistiques que j’ai, nous approchons déjà 10 milles personnes, mais 90% de ces personnes vont dans des familles d’accueil ici dans la ville de Bukavu et dans la province. Pour l’instant, on ne va pas se plaindre en termes de moyens, puisque nous n’avons pas encore un afflux des frères et des sœurs dans cet endroit que nous avons disposé. Je crois qu’il y a encore un grand nombre sur le Lac et sur nos routes. Nous, nous sommes en mesure de les prendre en charge pour l’instant. Bien sûr nous demandons aussi l’appui d’autres partenaires dans le secteur humanitaire. Mais pour nous pour l’instant, le problème ne se pose pas en termes de prise en charge », a fait savoir le Gouverneur du Sud-Kivu.

Pour rappel, le mouvement des populations de Goma vers Bukavu se poursuit.

La Rédaction

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article