RDC-Primature : Le PM Sama Lukonde évalue l’impact du secteur informel sur l’économie nationale en période de crise de covid-19


19 mai 2021

Le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, a présidé, le mercredi 19 mai 2021 à la Primature, la réunion hebdomadaire du Comité de Conjoncture économique (CCE) portant sur l’évaluation générale de la situation économique au niveau national et international.

Au cours de cette réunion plusieurs points ont été évoqués notamment l’impact du secteur informel sur l’économie nationale en cette période de crise sanitaire de covid-19. L’enjeu de la formalisation du secteur informel est d’accroitre la mobilisation des recettes publiques.

« Nous avons examiné la question du rôle que le secteur informel joue sur l’économie. Il a été constaté au niveau mondial que les effets d’atténuation de covid-19 sont impactés par l’économie informelle qui ne permet pas d’avoir suffisamment des réserves et des recettes. Madame la ministre de l’emploi et son collègue du ministère de l’Economie ont été chargés de se pencher sur la question de la formalisation du secteur informel. Nous avons également évoqué la question des prix. Nous avons constaté qu’au niveau mondial il y a eu, la semaine dernière, une baisse des cours des produits céréaliers. Par contre ici en interne, on observe une certaine tendance à une accélération de la hausse des prix. A cet effet, le Premier Ministre a demandé au Ministre de l’Economie de faire le contrôle de la structure des prix de manière à pouvoir les maintenir au niveau où ils sont », a dit le Ministre d’Etat du Plan, Christian Muando qui a fait le compte rendu de la réunion.

Le Premier Ministre a également instruit le CCE d’accélérer le dossier de ratification par le Parlement de l’Accord de 500 millions de dollars américains qui a été signé avec la Banque mondiale portant sur le Projet « Kin Elenda ». « Le Premier Ministre a demandé au Comité de faire diligence pour la ratification de cet accord de manière à pouvoir bénéficier au plutôt du don qui sera fait par la Banque mondiale », a indiqué Christian Muando.

Les autres sujets évoqués concernent le taux élevé des exonérations accordées depuis le début de l’année aux opérateurs économiques et le respect du Pacte de stabilité macroéconomique.

« Nous avons ensuite évoqué la question des exonérations. Nous avons constaté que la valeur des exonérations est très élevée à 425 millions USD, en cumul annuel. Le Premier Ministre a instruit la Ministre des Mines, le ministre des Finances et les ministres sectoriels d’examiner en profondeur r la source principale de ces exonérations de manière à ce que l’Etat puisse bénéficier de ce qui lui est dû. Il a été demandé de maintenir la stabilité au niveau macroéconomique. Le taux de dépréciation est resté relativement stable. Aujourd’hui, au niveau officiel le taux est à 1 dollar pour 1988 FC et au parallèle 1 dollar pour 2021 FC. Le Premier Ministre a donné des instructions au gouverneur de la Banque centrale du Congo pour que le Pacte de stabilité macroéconomique soit strictement respecté. Le ralentissement des dépenses de l’Etat a été également à l’ordre du jour pour éviter tout dérapage monétaire », a-t-il ajouté.

Au côté du Premier Ministre, outre le ministre d’Etat du Plan, ont pris part à cette réunion de conjoncture économique la Ministre des Mines, le Ministre du Commerce Extérieur, la ministre de l’Emploi, la vice-Ministre des Finances et le Gouverneur de la Banque Centrale du Congo.

La Rédaction

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article