RDC-Proposition de loi fixant la dot à 500$ : L’expert en sociologie de famille, le Professeur Philipe Kaganda recadre le Député Daniel Mbau


18 juillet 2021

Le Professeur sociologie de famille Philippe Doudou Kaganda Mulume-oderhwa, a réagi à la proposition de loi en projet, du Député national Daniel Mbau, fixant la dot à 500 dollars américains en milieux urbains et à 200 dollars en milieux ruraux. D'après ce Professeur, le titre matrimonial ou la dot, est avant tout une transaction coutumière et non pécuniaire.

D'où pour lui,  insister sur le coût de la dot, c'est en faire l'élément central du mariage, et ériger un objet vendu (la femme ou la fiancée) et l'acheteur (l'homme, le fiancé), a-t-il fait remarquer. Ce qu'il qualifie d'aberration et une déformation culturelle.

Pour ce sociologue,  le discours de "prix"  pour une transaction culturelle est déplacé, car il n'y a pas de prix pour une femme. C'est contre les valeurs d'égalité et de dignité humaine, insiste-t-il.

Le Professeur sociologue de famille a expliqué que la dot est une cérémonie pour sceller le lien d'alliance entre les familles, car en Afrique, le mariage unit fondamentalement les familles, et non les individus mariés. Ces derniers ne sont que des usagers, a-t-il indiqué, avant de conclure que : « apprenons à transmettre aux jeunes générations les valeurs sociales et culturelles, et non les abus qui en dérouleraient. Le combat pour la protection de nos cultures mérite d'être mené ».

Pour l’expert sociologue de famille, il y a trop de gens qui s'improvisent dans les matières qu'ils ne maîtrisent pas.

Il exhorte par ailleurs au Député initiateur de cette proposition de loi, de se  ressourcer davantage en anthropologie sociale et culturelle, et en anthropologie du droit, pour élaborer une proposition pertinente et cohérente.

Signalons que Philippe Doudou Kaganda Mulume-oderhwa, est le doyen de la faculté des sciences sociales de l'Université Evangélique en Afrique (UEA), et Professeur dans plusieurs autres universités de la République Démocratique du Congo et du Canada.

La Rédaction

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article