Sénat-RDC : Le Ministre des Mines Antoinette samba Kalambayi répond à une question orale avec débat


07 avril 2022

La Ministre des Mines Antoinette samba Kalambayi s’est présentée à la séance plénière du mardi 5 avril 2022 à la chambre haute du parlement, pour répondre à une question orale avec débat qui lui a été adressée par la Sénatrice Victorine Lwesse au sujet du refus de deux sociétés exploitants les minerais au Sud-Kivu de recevoir dans leurs installations une mission de l'État congolais conduite par le Ministre provincial des mines du sud-Kivu.

En outre, l'initiatrice de la question orale avec débat a voulu aussi avoir des éclaircissements sur les mesures qui ont été prises par le Ministère des Mines après un incident dû à la diffusion des images rappelant l’exploitation sauvage, : « quelles sont les mesures qui ont été prises par votre Ministère à la fois pour démontrer que l’Etat n’est pas mort et le code minier reste de vigoureuse application ? C’est pourquoi, l’exploitation et l’importation des minerais en rupture avec le code minier mérite que la religion du Sénat soit éclairée. L’exploitation des minerais doit profiter non seulement aux congolais d’aujourd’hui mais aussi à ceux de demain », a expliqué l'initiatrice de cette question.

Par l'occasion plus de 45 Sénateurs ont soumis leurs préoccupations au numéro 1 des mines, dont la majorité demande plus des précisions sur l'exécution du code minier pour les générations futures, la traçabilité et la quantité annuelle des minerais exploités en République démocratique du Congo.

Notons que, vu la pertinence du débat, la plénière a accordée au Ministre des mines quelques jours pour venir répondre aux préoccupations des Honorables Sénateurs.

Par ailleurs, il sied de noter que d'autres points inscrits à l'ordre du jour ont été renvoyés pour les jours qui viennent, il s'agit de la question orale avec débat adressée à la Ministre de culture et arts et de l'audition du Directeur Général a.i de la Regideso.

Gaëlle Deviya

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article