RDC : Le Caucus des députés nationaux de la province de la Tshopo présente le désarroi de leurs électeurs au PM Sama Lukonde


17 octobre 2021

Le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, a reçu en audience, samedi 16 octobre 2021 à la Primature, le Caucus des députés nationaux de la province de la Tshopo, venus lui exprimer le désarroi de leurs électeurs.

WhatsApp Image 2021-10-17 at 15.42.16.jpeg (69 KB)

De la réhabilitation de la centrale hydroélectrique de la Tshopo à la délimitation de leur province avec le Maniema en passant par la réhabilitation de la RN4 et de la route allant de l'aéroport de Kisangani au centre-ville ou encore la question des victimes de la guerre de Kisangani et des naufrages à répétition sur le fleuve Congo, toutes les questions brûlantes de la Tshopo ont été présentées au Chef du Gouvernement par les élus nationaux de cette province.

Le chef de la délégation, le député national Samuel Simene Wa Simene, qui s'est confié à la presse au sortir de cette audience, a déclaré ce qui suit :

« Comme vous l'avez remarqué, nous avons passé plus d'une heure et trente minutes avec le Premier Ministre. Nous sommes venus à la rencontre du Premier Ministre pour échanger avec lui des questions qui intéressent les enfants de la Tshopo. Nous avons posé tous les problèmes qui concernent la vie de la Tshopo en commençant par la desserte en électricité. La ville de Kisangani vit dans le noir aujourd'hui, depuis près de 3 mois. Parce que la centrale hydroélectrique de la Tshopo s'est arrêtée avec ses 3 groupes. Donc, nous avons vu le Premier Ministre pour lui exprimer le désarroi de la population de la Tshopo. Le Premier Ministre nous a promis, quant à cette question, de s'en occuper de façon personnelle. Et c'est ce qui nous donne beaucoup de joie », a-t-il dit.

WhatsApp Image 2021-10-17 at 15.42.17.jpeg (71 KB)

Mais cette doléance concernant l'électricité n'est pas la seule que les députés nationaux de la Tshopo ont soumis au Chef du Gouvernement.

« Nous avons aussi posé le problème de la réhabilitation de la RN4. Puisque vous savez que la ville de Kisangani est ravitaillée par cette route à partir de l'Est du pays. Tous les produits qui viennent de l'Ituri, du Nord-Kivu, et même de l'extérieur du pays à travers l’Ouganda, nous arrivent à Kisangani par la RN4. L'état de cette route laisse totalement à désirer. Nous avons aussi exprimé au Premier Ministre le souci de voir son Gouvernement réhabiliter le tronçon de la route allant de l'aéroport de Kisangani vers le centre-ville. Cette route est totalement délabrée. Il est anormal que sur 17 km allant de l'aéroport de Kisangani au centre-ville que l'on puisse passer plus de 40 minutes ou presqu'une heure, parce que la route est en mauvais état », a ajouté le président du caucus des députés de la Tshopo.

Une question des plus épineuses a également été présentée au Chef du Gouvernement, appelé à arbitrer un conflit sur la délimitation territoriale entre deux entités.

« Nous avons aussi parlé au Premier Ministre de la question de la limite entre la province de la Tshopo et le Maniema. Nos frères du Maniema et nous, nous sommes en difficulté au niveau de la limite entre nos deux provinces. Nous avons posé ce problème. Le Premier Ministre a promis de s'en occuper », a confié le chef de la délégation.

Tout aussi, des questions d'ordre socio-économiques comme l'exploitation illégale du bois et des minerais dans la Tshopo ont-elles été évoquées.

WhatsApp Image 2021-10-17 at 15.42.19.jpeg (82 KB)

« Nous avons aussi parlé de toutes les questions concernant les naufrages à répétition sur le fleuve Congo, et généralement entre la ville de Kisangani et le territoire de Basoko. Nous avons parlé de la question des victimes de guerre de Kisangani à travers les effets de la guerre que les deux nations étrangères, l'Ouganda et le Rwanda, se sont livrées dans la ville de Kisangani. Nous avons parlé de l'exploitation forestière et minière illégale, notamment dans le territoire de Basoko et même dans les territoires de Bafwasende et de Banalia. Nous avons aussi parlé de la question du parc de Maïko et de Lomami », a-t-il dit, avant d'exprimer sa joie de voir le Premier Ministre prêter une oreille attentive à leurs doléances et promettre de trouver progressivement des réponses à chacune de ces questions.

A en croire le député Samuel Simene, le Chef du Gouvernement a promis de s'occuper prioritairement de la question de l'électricité dans la ville de Kisangani.

La Rédaction

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article